La vie des syndicats CFTC Bretons

  • HONTEUX !


    La section CFTC de l’UGECAM BRPL, dénonce fortement les tracts déposés sur les parebrises des salariés du CHU de Rennes et de  Vannes, menaçant les soignants pour leur participation à  

    l’obligation vaccinale des patients, ainsi que l’atmosphère délétère  depuis les polémiques nées du livre « Les fossoyeurs ». 

    Depuis le début de la crise sanitaire les soignants, comme la majorité  des Français, ont été exemplaires face à cette situation  

    exceptionnelle. 

    En réponse aux attaques incessantes de ces dernières semaines, Les  soignants, à défaut de la population, doivent obligatoirement être  vaccinés pour pouvoir exercer leur activité professionnelle. Nous  avons dû et nous devons faire face à des manques de moyens  matériels et humains. Nous avons été sur le pont depuis le début de  la crise sanitaire. 

    Dans nos EHPAD les soignants doivent-ils assumer le fait que nos  Tutelles et nos Directions mettent 1 soignant pour 160 résidents ? Si  nos ainés ont de la purée dans leurs assiettes ce n’est pas pour nous  rappeler le fameux Gloubiboulga, mais pour éviter qu’ils ne 

    s’étouffent en faisant des fausses routes ! 

    Nous rappelons que les EHPAD se sont souvent retrouvés seuls à  devoir gérer leurs clusters COVID car les CHU ne prenaient pas les  résidents trop âgés. La population ne se rend pas compte à quel point 

    il a été difficile pour les personnels soignants de voir les résidents  décéder sans leurs familles et horrible de ne pouvoir les  accompagner dans de bonnes conditions. Nous sommes humains et  nous sommes attachés au bien-être de nos ainés. 

    Contrairement à ce que pensent certains, nous ne sommes pas payés à devoir gérer l’agressivité des visiteurs lorsqu’on leur rappelle que le  masque se porte sur le nez et non sur le menton et qu’il faut respecter les gestes barrières, pour protéger nos patients ou  résidents. 

    Les soignants ont des obligations et des droits tout comme les  Usagers. 

    Depuis des années les organisations syndicales et les salariés alertent sur les conditions dans lesquelles nous travaillons et accueillons nos  ainés, rien de concret n’a été fait pour que cela change. A quand les ratios adaptés et cohérents ? A quand des architectures conformes aux besoins ? A quand la considération de l’Humain plus que celui  des GIR et des GMP ?  

    Nous rappelons que malgré les politiques contradictoires, les  protocoles divers et variés nous soignons sans discrimination. Nous  rappelons également qu’il y a une élection présidentielle prochainement et qu’à cette occasion les mécontents pourront s’exprimer. Qu’à cette occasion certains pourront faire valoir leurs  jugements sur cette crise sanitaire. 

    Le système de santé va mal, le personnel est fatigué, usé, désabusé.  Nous n’avons pas à subir, en plus, la bêtise de certains. Nous demandons le soutien de la population. 

    L’ensemble de la section CFTC UGECAM BRPL se montre solidaire des soignants face à cette atmosphère délétère et dégradante de nos  métiers et de nos personnels.

     


    Benoit Chapalain

  • Stop à une politique de santé à deux vitesses

    Depuis deux ans l’IMB (Imagerie Médicale de Bretagne) subit une fermeture successive des cabinets de radiologie de proximité.

    Ce 2 avril la quarantaine de personnels, avec la CFTC , se sont mis en grève pour aller au devant de la population, des politiques locaux mais aussi pour défendre leur outil de travail menaçé, alors que leur activité ne cesse de s’accroître.

    Composé de 8 cabinets et de 12 radiologues l’IMB ferme ses portes les unes après les autres.

    Fermeture du Site de Ste Elisabeth à Rennes, fermeture du site de Chantepie hier, et aujourd'hui, la quarantaine de salariés vient d’apprendre subitement la fermeture du site de Dupont des Loges à Rennes et du site de Montfort sur Meu.

    Cette restructuration s'inscrit dans un seul but de rentabilité, alors que les listes des Rendez -Vous sont surbookés avec des délais d’attente de plus en plus longs.

    A l’argument de la paupérisation de la profession de radiologue, la CFTC répond désertification de la ruralité au profit des villes attractives, et primauté de l’argent roi au détriment des usagers. En un mot, l’argent de la SECU, l’argent de tous est utilisé pour le profit de quelques uns.

    Outre le licenciement occasionné de bon nombre de personnels ces fermetures successives, délibérées, provoquent une diminution des champs d'action de la médecine de ville, pénalise les hôpitaux de proximité. Du même coup, c’est toute la population locale qui subit une exclusion médicale et sociale.

    Une pétition a été lancé sur change.org

    Depuis de longues années, la CFTC dénonce une politique de rentabilité qui d’un côté valorise la santé privé marchande tout en mettant à mal le service public et l’égalité des mêmes soins pour tous les Français.

    Michel rollo

     

     

       Michel Rollo

       Président de la CFTC Bretagne

     

     

    Lire la suite

Bienvenue sur le site internet de L'Union Régionale CFTC de Bretagne

Vous y découvrirez la présentation et l'actualité de la CFTC en Bretagne. Vous pourrez obtenir plus d'informations sur nous et nous contacter

Les syndicats CFTC de Bretagne défendent tous les salariés. Ils améliorent les conditions de vie par la négociation et le dialogue social.

Venez nous rencontrer au 158 rue de Nantes 35000 Rennes (arrêt de bus STAR: Foyer rennais ligne 5 et ligne 57) ou dans une de nos Unions Départementales : 22 29 35 et 56