CFTC BRETAGNE

Bienvenue sur le site internet de L'Union Régionale CFTC de Bretagne

Vous y découvrirez la présentation et l'actualité de la CFTC en Bretagne. Vous pourrez obtenir plus d'informations sur nous et nous contacter

Les syndicats CFTC de Bretagne défendent tous les salariés. Ils améliorent les conditions de vie par la négociation et le dialogue social.

Venez nous rencontrer au 158 rue de Nantes 35000 Rennes (arrêt de bus STAR: Foyer rennais ligne 5 et ligne 57) ou dans une de nos Unions Départementales : 22 29 35 et 56

- Sem.

Edito du Président de la CFTC Bretagne

Bienvenu sur le site de l’Union Régionale Bretagne. Avec les 4 départements des Côtes d’Armor, du Finistère, d’Ille et Vilaine et du Morbihan, les portes de nos Unions Départementales vous sont ouvertes pour vous accueillir et répondre aux difficultés que vous pouvez rencontrer dans le monde du travail.


La CFTC a fêté ses 100 ans en 2019. Elle fait partie d’un des plus anciens syndicats Français. Son histoire a été notamment marquée par son implication dans l’élaboration des conventions collectives, dans l’instauration des congés payés en juin 1936, dans la création de la Sécurité Sociale obligatoire et universelle en 1945, des allocations familiales et du système de retraite par répartition.

Plus tard, par le biais du paritarisme, employeurs et salariés, elle a contribué aux différents dispositifs de la formation Professionnelle, à la mutualisation par la solidarité des différentes assurances complémentaires de santé, et de prévoyance portés par nos partenaires.

Enfin elle aura été en 1983 un fervent défenseur de l’école libre, puis dans les années 90 de la mise en place des conseillers du salarié et du projet de la création d’un véritable statut du travailleur tout au long de la vie.


Considéré comme un syndicat réformateur, elle fonde ses grands principes sur les valeurs de la morale sociale chrétienne, estimant que c’est l’homme qui est l’élément essentiel de la production. Syndicat constructif, elle se veut prioritairement résoudre les problèmes par la négociation, et la médiation afin de développer au mieux les besoins matériels, intellectuels et moraux de la personne humaine.
Dans la crise qui secoue notre société, dans cette première moitié du 21 ème siècle, la CFTC appelle à la transformation du monde du travail en relevant les défis climatiques et environnementaux, l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies informatiques et de communications.

Pour la CFTC, cette transformation sociétale inévitable, ne pourra aboutir qu’en plaçant l’être humain et plus particulièrement notre jeunesse au centre de tous nos projets d’avenir. Pour cela, le respect et l’équité sociale, la responsabilité et l’intelligence collective, la solidarité et la fraternité doivent être à chaque instant les moteurs de notre action.

Michel ROLLO

Président CFTC Bretagne

Michel rollo

Actualités

  • conseil UD CFTC 35

    Le 19/03/2021 de 13:30 à 16:30

    • UD CFTC 35 - Rennes
  • Forum CFTC DS/RSS/Elus

    Du 27/05/2021 au 28/05/2021 de 09:00 à 17:00

    • Club BELAMBRA "Les Portes de l'Océan" - GUIDEL
    • caution 60 €
    • Durée : Deux jours

    FORUM RS, DS, ELUS 27-28 MAI Jamais deux sans trois, pour la 3ème fois, l’Union Régionale CFTC Bretagne relance le Forum DS-RS-ÉLUS avec la conviction ...

  • BEN SI ! (version longue)

    Ben si, la CFTC ça vous change la vie! Et ces 8 salariés de très petites entreprises et du particulier employeur nous l'expliquent. Votez pour les élections TPE du 22 mars au 4 avril, c'est important d'être bien représenté. Plus d'infos : www.cftc.fr/TPE2021 "
  • Les OS demandent un "1er SOMMET SOCIAL BRETON"

    A l'initiative de la CFDT, CFTC, CGT et la CGC, les OS ont demandé la mise en place d'un premier sommet social breton d'ici à la fin de l'été
    Contexte et enjeux
    Nul ne connaît l’issue de la crise que nous vivons. Seule certitude : les difficultés économiques et sociales seront majeures en sortie de crise et le risque démocratique élevé. Nous devrons donc rapidement poser des jalons structurants pour l’avenir de la Bretagne. Cela nous confère la responsabilité collective de tout mettre en œuvre pour répondre à ces défis mis en lumière par la crise sanitaire.
    La conférence sociale régionale doit participer, pour ce qui la concerne, à préfigurer une conception innovante de l’économie de long terme, appuyée sur le dialogue social et des espaces de régulation territoriaux au service d’une meilleure résilience.
    Plusieurs objectifs pour un tel évènement :
    • Un nouveau pacte productif au service d’un rebond écologique et social
    • Mettre en lumière les filières d’avenir et les dynamiques de territoires
    • Définir les formations et les actions utiles pour des emplois de qualité et sécurisés
    • Définir des mécanismes collectifs et de redistribution des politiques publiques
    • Lutter contre les inégalités sociales et territoriales pour limiter le risque démocratique et lutter contre la pauvreté
    les impacts espérés:
    Un évènement marquant réunissant les acteurs économiques et sociaux régionaux pour élaborer les fondements d’un nouveau pacte social, environnemental et démocratique.
    La mise en place d’une gouvernance quadripartite pour une transition réussie
    Une dynamique de transformation coordonnée régionalement, en étroite collaboration avec les acteurs institutionnels et de la société civile sur les territoires

    La conference sociale a reuni des representants des 4385562 540x270p 1

    Lire la suite

  • CFTC BZH: Des Conseillers Juridiques à votre écoute

    Élections TPE
    David Houget et son collègue ont été licenciés, pendant le premier confinement, par une TPE qui bénéficiait pourtant du dispositif de chômage partiel. Preuve que la CFTC agit aussi pour les salariés des TPE et du particulier employeur, ils ont trouvé auprès d’elle une aide précieuse et très humaine.
    Début juillet, David Houget, commercial dans une très petite entreprise (TPE), a trouvé de l’aide auprès de la CFTC d’Ile-et-Vilaine. Celle-ci va l’assister, ainsi que son collègue, dans le conflit qui les oppose à leur ex-employeur. Ce grossiste en pièces détachées d’automobile les a en effet licenciés pendant le confinement, tout en bénéficiant du dispositif de chômage partiel. Il employait jusque-là quatre salariés, deux à Saint-Malo… et deux à Rennes : David Houget et son collègue.
    Du 22 mars au 4 avril 2021, votez aux élections TPE !
    Quel problème rencontrez-vous avec votre ex-employeur ?
    Courant avril, en plein confinement, notre patron a évoqué ses difficultés financières. Puis il nous a demandé de choisir entre une rupture conventionnelle et un licenciement économique. Nous avons préféré la seconde option.
    Nos entretiens préalables à licenciement ont eu lieu le 4 mai en visioconférence. À cette occasion, notre employeur nous a proposé un CSP [contrat de sécurisation professionnelle, NDLR], avec un délai de réflexion de 21 jours. Option que nous avons finalement choisie. L’indemnité de Pôle emploi est en effet égale, dans ce cas, à 75 % de la rémunération brute, au lieu de 57 %.
    Au bout du délai de réflexion, le 25 mai, nos contrats de travail ont été rompus, comme cela devait se faire. À partir de là, nous devions percevoir nos indemnités. Mais notre employeur n’a pas envoyé à temps certains documents à Pôle emploi, qui ne pouvait donc pas nous prendre en charge. Donc, n’étant plus salariés de notre ex-entreprise, nous nous sommes retrouvés sans statut ni ressources… jusqu’au 19 juin. Ensuite, comme notre ex-employeur a, en plus de cela, mal rempli les documents de Pôle emploi, je ne perçois que 1.050 euros par mois au lieu de 1.500 euros.
    Par ailleurs, il n’a pas réglé en totalité mon solde de tout compte, qui comprend mon salaire de mai, mes congés payés et ma prime de licenciement. Il m’a aussi mis en congé pendant une semaine au mois de mai, sans m’en avertir. De ce fait, sur les 3.000 euros qu’il me doit, je n’ai reçu à ce jour que 1.300 euros.
    Que demandez-vous aujourd’hui ?
    Je conteste le licenciement économique devant les prud’hommes. Mon employeur bénéficiait en effet du dispositif de chômage partiel mis en place pendant le confinement [une allocation d’activité partielle cofinancée par l’État et l’Unédic, NDLR]. Il n’avait donc pas le droit de me licencier. En outre, je demande un référé prud’homal pour obtenir en urgence le versement des sommes qui me sont dues. Et j’ai indiqué à mon ex-employeur que je me réservais le droit de l’attaquer au civil pour obtenir réparation de l’abus de confiance que j’estime avoir subi.
    Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de vous adresser à la CFTC ?
    Mon ex-patron tardait à fournir les documents qu’on lui demandait, sous toutes sortes de prétextes plus ou moins crédibles. Mon collègue et moi devions donc faire valoir nos droits. Alors nous sommes allés voir plusieurs syndicats. Et c’est à la CFTC que nous avons été le mieux accueillis. Nous avons eu affaire à un juriste, François Macquaire, qui a tout de suite compris l’aspect anormal de notre situation et l’urgence, pour nous, de trouver une solution.

    Cité JUDICIAIRE

    Lire la suite

Nos Partenaires

Nous rejoindre sur les réseaux sociaux

Aujourd'hui

0 visiteurs - 0 pages vues

Total

15073 visiteurs - 37421 pages vues

Date de dernière mise à jour : 18/02/2021

Bienvenue sur le site internet de L'Union Régionale CFTC de Bretagne

Vous y découvrirez la présentation et l'actualité de la CFTC en Bretagne. Vous pourrez obtenir plus d'informations sur nous et nous contacter

Les syndicats CFTC de Bretagne défendent tous les salariés. Ils améliorent les conditions de vie par la négociation et le dialogue social.

Venez nous rencontrer au 158 rue de Nantes 35000 Rennes (arrêt de bus STAR: Foyer rennais ligne 5 et ligne 57) ou dans une de nos Unions Départementales : 22 29 35 et 56